Ma lucarne /

En mouvement te dis-je

img-20161031-01063

Publicités

L’or du Rhin /

Tu as coulé le long du Rhin, de la ville de ma naissance au village de ma rue. Petite pépite d’or roulant au gré des remous, regardant avec envie les bateliers, les meneurs de caravanes, mes ancêtres de la Hanse. River boy m’as tu dit. Tes cheveux qui ont les reflets d’Apollinaire caressent le creux de mes reins, frissonnants d’un avenir à venir.

Et du bout de ton pouce que tu as ébréché sur ta basse, voulant me caresser le ventre comme celui des chats en confiance, tu m’a griffé, arrachant un minuscule bout de peau, comme une piqure brulante. Et du petit dénivelé mat de ma chair, sourd une goutte de sang et il perle puis coagule, et une autre arrive. Et finalement je dois m’éloigner de toi, comme de tous les autres. Je rentre sous terre. Earthy girl t’avais-je répondu.

Une once d’or /

Il n’y a rien que j’aime plus que marcher les nuits d’été dans un air doux de coton, sous l’odeur des tilleuls qui exultent. Te voir au bout de la rue, marcher lentement vers toi enrobée de l’odeur des tilleuls.

Tu es apparu comme ça dans ma vie, au bout de la rue, je n’avance pas plus vite, j’ai toute la vie. Le vrai amour patiente toujours.

Les désirs irréguliers 1 /

Il pleut sans nuages dans les rues silencieuses. Un grand arbre rose enroulé autours de mon cou, une hirondelle qui ne fait toujours pas le printemps s’en échappe. Je rêve à chaque pas des arabesques andalouses de mes bras ondulants, mon ventre à peine trop faible encore, les doigts écartés dans le bitume. Je vois ce vieil homme assis face au quai, l’eau effleurant de ses lèvres humides les cils et les reins de Strasbourg.

Dimanche sur le canal /

Une brume bleue roule paresseusement sur les toits et le canal. Les maisons sombres se tassent sous le poids des dizaines. Je vois les parquets qui craquent, les cheminées qui exultent, les mains froides caressant les joues rougies, les enfants extatiques. l’eau crépite sous les pas ralentis des touristes fatigués avançant le long de l’écluse dans la lumière fantasmagorique des réverbères du canal. Sinatra chante White Christmas entre les deux toits de mon chalet. Une tranche de pain noir letton, banane-chocolat. Un jour simple de l’Avent.