le poids du passé /

600187_4682435824030_833294282_nJustine Wagenführer — Le poids du passé

mine de plomb, paillettes sur tissu

Publicités

Höfn /

Dans la tranquille effervescence de notre installation de quelques jours je me sens un peu paumée, Svanur me récupère dans un coin près de l’entrée serrant contre moi les deux pans de mon grand cache cœur en cachemire.

« Viens, t’as qu’à t’installer dans le jardin d’hiver, on arrive, on vide la voiture »

Encore des verrières, mais celles-là sont tellement drôles, on se croirait dans une maison de poupée, tout ce bois sculpté, comme si les arbres avaient poussé là comme ça dans ces positions.

« C’est incroyablement joli !

Lire la suite