L’Abandon /

Quand je suis abandonnée, je me sens trahie. Abandonner n’est pas quitter. Il y a un au revoir qui n’est pas dit dans l’abandon. Un absolu de terreur, un ascendant qui est pris sur et contre l’autre. Abandonner c’est laisser pour un après, un terrain détruit, stérilisé avec le temps du pardon. L’abandon est un gâchis, un reste de la cruauté de l’enfance. Pur, il s’absorbe dans le Soi. Le Soi tout puissant, tellement qu’il ne laisse de place pour rien d’autre. Un Homme qui est capable d’abandonner est un Homme raté. Abandonné lui-même par l’humanité.

Publicités