Le fil /

Clara est partie, elle ne sera pas partie à cause de moi, je n’aurai même pas l’excuse d’avoir sur la conscience ta bêtise et ton effroyable égoïsme. Tu ne l’auras pas remplacée par moi, parce que comme tu n’avais pas besoin d’elle malgré l’amour tu as encore moins besoin de moi. Elle me manquera plus qu’à toi, je l’ai remarqué un soir dans votre appartement blanc, comme tu n’as jamais eu l’habitude de donner, je n’étais plus entourée que de vide, et ce que j’avais à prendre dans cet appartement blanc soudain se résumait à la faiblesse de ton désir. Les sentiments, la rage et la passion, Clara les avait pris avec elle, te laissant seul, tournant désespérément le dos à la seule chose qu’elle t’ait laissé : le manque.

Lire la suite

Publicités

L’été /

Un bruit de lutte vient du couloir, il approche sa tête de force vers sa bouche et mord avec violence la partie fine de son cou, enfonce sa main droite dans son pantalon et sa culotte et l’écrase contre la console Biedermeyer de l’entrée de son appartement.

Lire la suite

L’absente /

Sur le quai et bien en vue, il la sert sans amour, avec seulement l’envie pour couvrir l’affront odieux qu’il fait à celle qui part. « Mais arrête, elle va nous voir, t’es con ou quoi » mais les mots ne s’entendent pas pour celui qui joue avec tout, pour lui pas de danger, il laisse porter le jeu et l’échec, l’envie et le remord à celle qui déjà s’éloigne et à celle qu’il empêche de s’éloigner.

Absolution de l’humanité, cours après elle, après sa faiblesse que tu pourras atténuer. Ce n’est pas grave, quand tu la lâcheras dans le caniveau et qu’elle ne sera plus qu’une épave effritée, je me tiendrai là debout à la regarder couler sans d’autre effort que de surmonter l’écœurement de ce nouveau charnier que je n’aurais même pas sur la conscience.

David, je te croyais au-dessus de ça, tu m’as déçue plus que je n’aurais pu le penser et au-delà de tout ce que les autres m’ont déçue, tous les comme toi qui s’aveuglent de la grâce éphémère du papillon. Confondre indulgence et provisoire. Je ne t’attendrai pas. Poisson. C’est toi qui sombre. Ta crédulité est ta bêtise.

Il fait noir sur les grands boulevards, tu achètes une paire de Balenciaga, à la caisse, face à la nuit, un verre d’eau a été renversé.

Alors, subsiste dans ta tête, celle que l’on n’efface pas,

L’absente.

correction Marie Bastian

Le corps noir a un pouvoir absorbant de un /

Le corps noir est un corps fictif parfait, totalement absorbant, dont le spectre lumineux dépend uniquement de sa température.

Le corps noir est la tare sur laquelle on calcule la température de couleur d’une source lumineuse, j’enjoins mes amis cinéastes à revoir leurs cours de sensitométrie, les autres à lire la page Wikipédia.

Le départ de Jan / V / les trains / 3 / vertigo

« Salut…qu’est ce que tu fais là ?

– La même chose que toi, j’en sais rien »

Un silence, un sourire et une gorgée de bière pour résumer la réponse.

« Pourquoi tu es venu là ?

– J’pouvais pas aller plus loin, après c’est l’atlantique, et c’est une bonne chose d’être complètement à l’ouest quand on sait plus ce qu’on fait, non ? »

L’homme paronyme hoche la tête d’un air entendu. Il passe sa langue sur ses gencives supérieures en un geste rapide pour débarrasser sa mâchoire des résidus acides de ce qu’il vient de boire.

« Salut, p’t’être à bientôt »

Et moi je ne dis plus rien.

Lire la suite