La marée /

Plus les jours passent plus mon amorosité m’épuise et m’attriste. Une lente mélancolie qui s’étale. Il me manque. Trois mots simples. Je voudrais juste pouvoir lui parler, le voir, exister dans sa vie, ne pas juste être un souvenir qui s’oublie. S’accrocher. Se restreindre. Tendre. Claquer comme un élastique qui ne va pas assez loin. Vouloir courir. Rester immobile. Vouloir tendre le bras. Le bras ne bouge pas. Dérouler cet espace prétendument « Happy place ». My life off the mat is ? Je cherche des signes dans sa date de naissance, son adresse, son numéro de téléphone. Les signes s’embrouillent. Il n’y a rien à lire. Les trains m’ont éloignés de lui, traversant encore une fois les paysages sans frontières qu’on ne regarde pas, le regard vrillé sur le point de départ. S’est créé un long corridor traversant les vallées, ses montagnes, les miennes, un long corridor créé par mon regard obstinément pointé vers lui et qui ne lâche pas. Les yeux rougis qui ne cillent pas. On me tapote l’épaule, on me tire en arrière par le bras, mon regard est toujours là-bas, harponné.

Alors ma vie me revient et va comme un ressac d’hiver. A l’aveugle je fais le nécessaire, pas plus. Les mains se fatiguent, les ongles se cyanosent de froid. le ressac me ramène chaque matin des coquillages diaphanes et mat. Je les collectionne en espérant avoir une étincelle de temps, une étincelle de tes yeux pour te les montrer. Te montrer que la vie va et vient, si pas de toi à moi, les trains continuent pourtant à en faire le chemin. Il faudrait juste monter à bord. Je tend le bras. Le bras ne bouge pas.

Publicités

2 réflexions sur “La marée /

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s