Bons-Vents Vistula /

Sa jupe bleue enroule les jambes de l’homme en tongs qui la mène sans accroc, par habitude. Le vieux chien a tourné autours d’eux puis est allé se coucher sous la table. Les moustiques virevoltent autours des lampes. Ils vont et viennent de la Vistule à mon canapé. L’enfant attend, patient, au bord de la piste. Le regard de la femme racle le sol, l’homme, les yeux fermés fait glisser son alliance le long du dos de la femme. Vingt ans de mariage roule sur le sol de la milonga de Praga.

Les heures longues ont passés. Sur la piste, plus personne, la femme, l’homme, l’enfant et le chien sont partis depuis longtemps. Maciej traverse la piste d’un souple, un sourire tendre et coupable sur les lèvres. Dans l’ombre du dehors, devant une bougie éteinte je l’ai attendue patiemment toute la nuit. Il éteint la musique. On rallume les lumières. Je sors de ma torpeur, de mon canapé défoncé, j’enlève la veste qui protégeait mes jambes de la morsure des moustiques et la repose sur les les épaules de Maciej. Je prends mon sac, on s’en va. Nous traversons silencieusement le pont Świętokrzyski.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s