polaroid /

Elles déambulent avec leurs poussettes, le nez dans leurs téléphones. Les polonaises ont la maternité nonchalante. Deux chiens se courent après. Ma voisine tient une conversation téléphonique depuis vingt minutes. Elle semble comblée. Sa voix se mêle à celle de la fontaine. Un son continu. Les feuilles mortes glacent le sol en couches sèches et craquantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s