Krasińskich park /

18h36.

J’ai vu un raton-laveur fouiller au bord de l’eau, sa laisse abandonnée dans le gravier au travers du chemin.

J’ai tété mon serre-tête stambouliote en tissu. Il a le goût de la lessive de mon ex.

Ça me rappelle que je manque d’Istanbul. Et de lui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s