La clé d’or /

Un beau dimanche. Un dimanche de film. Avec du soleil et plein d’amour. Place du jeu de balle avec Julien, on a glané de jolies choses et le soleil tapait fort dans sa toute petite jeunesse de début de printemps. On était à l’intérieur avec la fenêtre ouverte, presque dehors. Il y avait un vieux monsieur qui chantait, un autre qui jouait de l’accordéon. A la Clé d’Or. J’y ai croisé Cath, toute belle avec de petites tresses noires et sa dégaine de punk. On a cherché désespérément la petite boutique où on avait vu le chouette chapeau pour Jul. Dans un sens, dans l’autre, pas trouvé. En rentrant j’ai lavé mes nouvelles fringues et je me suis sentie dépassée par mon départ, comme si l’embrayage ne voulait pas. Élodie avait appelé à 10h puis à 14h pour qu’on se voit, André et même Matyas. C’était doux à mon oreille et le cœur qui se serre, et un temps de silence quand il m’annonce qu’il part quand je reviens et qu’il revient quand c’est moi qui doit partir.

Alors on fait semblant pour éviter de se dire adieu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s