Bali est – vallée de Sidemen /

Traverser les rivières. Les rizières, les pieds dans la boue, effrayant les serpents avec un bâton. Les tecks faméliques. Les femmes blanches, la tête croulante d’offrandes, le pas lent. Manger le fruit du caféier, un goût de gariguette et de cappuccino. Sucer le grain de café et garder longtemps le goût en bouche. Je l’ai mis de côté dans une poche pour Sophie, un tout petit grain de café vert tendre et presque transparent. Je l’ai perdu dans une rivière. Marcher des heures sous la chaleur accablante de la vallée encaissée sous ses hautes murailles, les pieds nus dans les rizières. La boue encore. J’ai gardé une feuille de giroflier dans mon moleskine que Erwin m’a donné. Nous traversâmes les rivières.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s