Jogjakarta /

J-1 A l’heure où le muezzin chante la prière du soir, sous un ciel crevant d’orages couleur denim, les geckos sortent, ton sur ton sur les murs en carton-pâte de nos hôtels aseptisés. Je nage seule dans une piscine bleu outremer à l’abri des murailles des palmiers en plastiques. Les lumières des milliers de guirlandes papillotent dans l’eau entre mes ongles de plastique rouge. Irréaliste. Mais où sommes nous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s